Pages Menu
Rss

Suivez-moi au coeur de mes voyages authentiques

Categories Menu

Publié par le 13 Mar, 2017 dans Authentique Europe | 0 commentaire

CHOISIR DES JUMELLES : LES PIEGES A EVITER

Avant de partir en voyage, on a envie de s’acheter des jumelles de vue. Mais le choix n’est pas facile et le marché, notamment sur internet, est semé d’embûches. Voici les principaux pièges à éviter si l’on veut faire un bon achat.

Erreur n° 1 : acheter le moins cher

Il existe certes de bonnes jumelles économiques, mais acheter les moins chères est un gaspillage plus qu’une économie. Lentilles et prismes en plastique ou en verre bas de gamme, image désastreuse, accessoires fragiles… Cela n’a de jumelles que le nom et ça ne résiste pas longtemps.

Erreur n°2 : rechercher le plus fort grossissement

Plus des jumelles grossissent, plus leur champ de vision est étroit. A partir de 12x, il faut un trépied pour les stabiliser, tant l’image bouge à mains levées. Et plus elles grossissent, moins elles sont lumineuses. Par conséquent, choisissez des jumelles qui rapprochent 8 ou 10 fois, jamais plus.

Erreur n° 3 : choisir des jumelles zoom

A première vue, cela semble intéressant, mais c’est un mauvais choix. Il existe quelques bonnes jumelles zoom, mais elles sont très chères car un zoom de qualité demande une mécanique de haute précision. Les jumelles économiques à zoom sont peu lumineuses, ont une image assez médiocre et un champ de vision beaucoup plus étroit. Evitez-les.

Erreur n° 4 : acheter des jumelles-caméra

Attrappe-nigaud pur et simple : la caméra-jouet ne filme en aucun cas ce que voient les jumelles, elles-mêmes de bas de gamme, elle est simplement placée à côté des jumelles ! Si vous voulez filmer ce que voient vos jumelles, c’est possible avec votre smartphone et un adaptateur. Cela s’appelle le « phonebinning« .

Erreur n° 5 : les jumelles autofocus

Encore un attappe-nigaud : il ne s’agit nullement d’un autofocus sophistiqué comme celui des téléobjectifs photo, mais de jumelles… sans aucune mise au point ! Ce sont des modèles primitifs qui donnent une netteté d’image plus ou moins correcte entre une 20aine de mètres et l’infini. Impossible de regarder plus près.

Erreur n° 6 : les verres de couleur rouge

Si les lentilles des jumelles montrent un fort reflet rouge, ce que certains vendeurs font valoir comme un traitement sophistiqué, cela signifie que l’image produite est franchement verdâtre. Les bonnes jumelles ont des traitements de surface qui se voient fort peu.

Erreur n°7 : les jumelles infra-rouge à vision nocturne

C’est tout faux ! Il existe des systèmes de caméras qui captent l’infrarouge, c’est à dire la chaleur, mais il s’agit de matériel professionnel ultra-coûteux. Les instruments à vision nocturne sont, eux,  des amplificateurs de lumière ambiante, souvent assistés d’une petite torche de lumière rouge.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *