Pages Menu
Categories Menu

Publié par le 10 Avr, 2020 dans Authentique vacances | 0 commentaire

5 conseils pour planifier un voyage de trail running

5 conseils pour planifier un voyage de trail running

Avec le confinement pour le covid-19 qui nous a planté la fin de saison de ski, c’est le moment idéal pour commencer à planifier l’ultime voyage de trail. Bien sûr, il vous faudra un peu plus de planification que votre six-milles standard sur une piste unique. Nous avons donc demandé à quelques coureurs et randonneurs expérimentés de nous donner quelques conseils.

1. Budgétisez votre temps et votre argent

Fixez un budget et un calendrier de base. « Le carburant, le péage et la voiture sont les principaux coûts », explique David Laney ou Ashland, dans l’Oregon, qui a vécu et s’est entraîné avec sa voiture pendant une grande partie de l’été dernier avant de se classer troisième de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, un parcours très compétitif en Europe.

Les autres coûts d’un road trip de trail peuvent inclure l’hébergement, les frais d’inscription à la course et l’équipement. Laney économise de l’argent en campant dans des zones de camping dispersées (il y a beaucoup de terrains publics où il est possible de camper gratuitement, mais vérifiez dans une station de garde forestier locale ou sur Internet pour vous en assurer).

2. Choisissez un endroit

C’est là que vous pouvez être créatif ; le seul mauvais endroit est celui qui n’a pas de pistes pour courir. « Parfois, j’essaie de trouver des montagnes qui reflètent le parcours des courses futures », dit Laney, « et parfois, je me contente littéralement de regarder des photos sur Instagram et si l’endroit a l’air cool, alors j’irai le visiter ».

Si vous pensez avoir beaucoup de temps libre après les courses ou les jours de repos, recherchez une destination qui propose des activités autres que la course, comme un parc national.

Quelques idées :

– Le massif du Mont Blanc : Le massif est riche pas seulement en pistes de Ski, ou de voies d’alpinisme, mais en sentiers moins connus se prêtant parfaitement à la pratique du trail.

– Le Sud contiennent quelques joyaux cachés, notamment le Queyras, le massif des Bauges

– Organisez votre voyage autour d’une course de trail organisée dans un lieu pittoresque, ou d’un lieu de vacances dont toute la famille (coureurs de trail inclus) peut profiter

Vous pouvez planifier un voyage en voiture autour de la course (ou faire équipe avec un ami).

– Si vous avez le temps et les ressources nécessaires, partez à l’étranger pour un voyage épique en Patagonie ou en Islande

– Ou encore, embrassez une aventure excentrique comme le high-pointing, un créneau plus obscur du trail qui consiste à atteindre le point le plus élevé de chaque état ou département.

Une fois que vous avez atteint votre destination, vous pouvez vous mettre en selle sur les pistes locales en vous arrêtant dans un magasin de course local, en prenant contact avec un club de trail local ou en utilisant une application telle que Trail Run Project.

3. Emportez plus que vous pensez avoir besoin

Il y a bien sûr les éléments essentiels, comme un sac de couchage et un abri (si vous ne pouvez pas vous étendre dans votre véhicule) ; deux paires de chaussures de course ou plus, surtout si vous prévoyez des conditions humides ou la traversée d’un ruisseau ; des vêtements pour toute une gamme de conditions météorologiques ; des cartes ; de la nourriture ; de la crème solaire ; etc.

Mais la beauté des voyages en voiture est que le poids et l’espace ne sont pas un problème majeur, vous avez donc la liberté d’apporter quelques extras qui améliorent le voyage. Regardez à l’intérieur du camping-car Clark Cortez 1966 du coureur professionnel Stephan Shay et vous verrez une planche à pagaies, un vélo et un système de douche. Même si la plupart d’entre nous ne peuvent pas en mettre la moitié dans leur voiture, il devrait y avoir de la place pour quelques petits objets « de luxe », comme cette chaise de camping ou ce rouleau de mousse que vous avez envisagé.

Les accessoires de luxe « ostentatoire » tel que un réchaud de camping ou un BBQ et une douche solaire sont toujours les bienvenus. Manger des barres de céréales et nager dans les lacs, c’est bien beau pour quelques jours, mais vous finirez par vouloir de la vraie nourriture et une douche. Liz qui fait souvent des randonnées sur la route et des trails utilise des objets plus petits mais tout aussi importants comme des cahiers Moleskine pour écrire et prendre des notes, des lipstick de beaume à lèvre et du spray anti-moustiques.

4. Stocker le garde-manger mobile

Les voyages en voiture pour votre trail sont une excellente excuse pour manger de grandes quantités de mélange montagnard et d’autres collations lyophilisée. Mais comme Laney le dit, manger des barres granola vieillit n’est pas exactement un bon plan nutritionnel.

Essayez plutôt de cuisiner quand vous campez. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un réchaud de camping et d’une casserole ou d’une poêle pour préparer un large éventail de repas sains et délicieux. Faire cuire un steak, et cuire des pâtes n’est pas très compliqué,

Les restaurants et les aliments préparés dans les épiceries et les repas lyophilisés (ils ont meilleur goût qu’ils n’en ont l’air) sont des alternatives pratiques mais plus coûteuses.

5. Préparez-vous à faire face aux imprévus

Morsures de serpent, chevilles cassées, épuisement dû à la chaleur, déshydratation, mauvaise météo, beaucoup de choses peuvent mal tourner quand on est à des kilomètres de la civilisation.

Le meilleur moyen d’éviter ou de minimiser les problèmes graves est la préparation. Il faut systématiquement apporter son téléphone, de la nourriture et de l’eau supplémentaire, un petit canif et un morceau de ficelle. Votre smartphone vous permettra de contacter les secours en cas de problème e de vérifier la météo.

Soyez attentif à vos réglages et Sachez quels types d’animaux prédateurs vous pourriez rencontrer et quel est le moyen le plus rapide d’évacuer, et emportez une carte et une boussole. Il vaut mieux toujours courir avec d’autres personnes lorsque c’est possible et signaler sa présence en précisant l’heure de départ et l’heure prévu d’arrivée.

L’aspect « road-trip » pour un trail introduit quelques nouvelles préoccupations. Attention au vol : Couvrez le matériel dans votre voiture avec une serviette – un ensemble de choses coûteuses à l’air libre pourrait tenter un voleur, et il vaut mieux éciter de se faire voler ses affaires dans sa voiture. Autre chose d’important : en territire inconnu, il vaut mieux quitter une ville avec le réservoir de sa voiture plein de carburant.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *