Pages Menu
Rss
Categories Menu

Publié par le 16 Juin, 2020 dans Authentique Agence de voyage | 0 commentaire

Croisière en Méditerranée : les meilleures destinations pour explorer l’art de la rue

Croisière en Méditerranée : les meilleures destinations pour explorer l’art de la rue

L’art est descendu dans la rue à la fin du 20e siècle. Il égaie les murs décrépis des villes avec ses mille et une couleurs. Souvent illégale, cette forme d’art est une manière pour les artistes de se faire entendre, d’inciter à la réflexion ou de tout simplement exprimer leur talent débordant. Si Sao Paulo et Melbourne sont devenus des références en matière de street art, nul besoin de partir aussi loin pour découvrir l’art urbain dans toute sa splendeur. Une croisière en Méditerranée croise des villes où l’art de la rue resplendit.

Barcelone, la capitale espagnole du street art

Barcelone figure parmi les escales phares, mais aussi d’autres compagnies de croisière. Les différentes excursions tournant sur différents thèmes sont proposées aux croisiéristes. Ainsi, l’on peut partir à la découverte des hauts lieux touristiques barcelonais ou des œuvres majeures de l’architecte Antoni Gaudí. Une visite entièrement dédiée au street art est aussi possible. Bien que cette pratique soit interdite dans les lieux publics – une infraction étant passible d’une lourde amende –, de nombreux artistes ornent les murs barcelonais de magnifiques fresques. Les plus emblématiques décorent les rues d’El Raval, mais aussi de nombreux camions de livraison du marché de la Boqueria. Le quartier un peu bohème El Raval abrite également le musée d’Art contemporain et différentes galeries d’art qui prônent l’art urbain. El Poblenou est une autre ode à l’art de rue barcelonais. Une Catwoman tenant un lapin ou des baskets XXL habillent ce quartier très réputé pour ses cafés branchés.

Marseille et l’art de rue

Marseille est un point de départ de nombreuses croisières avec Costa Croisières en méditerranée Avant d’embarquer, les croisiéristes prennent plaisir à visiter les hauts lieux touristiques marseillais. Pour découvrir autrement la cité phocéenne, rien de tel que d’aller à une chasse aux chefs-d’œuvre d’art urbains, et elle en compte beaucoup. Les plus importants se trouvent sur le cours Julien. Pour se démarquer, les commerçants qui ont ouvert leurs boutiques et bars sur la rue piétonne ornent leur devanture de belles peintures murales, gages d’un spectacle hautement coloré. Un des plus anciens quartiers marseillais, le Panier arbore également de belles œuvres sur ses murs. Accueillant des expositions et des spectacles, l’usine de tabac la Friche de la Belle de Mai est devenue aussi un lieu d’expression de l’art urbain marseillais, tout comme l’escale Borely d’ailleurs, un skatepark très convoité.

Ibiza, entre fêtes et art urbain

Capitale mondiale de la fête, Ibiza est une escale plébiscitée des croisiéristes curieux de découvrir l’ambiance effervescente des discothèques tendance qui ont fleuri dans la capitale éponyme et les villes environnantes. Mais pour ceux qui connaissent déjà par cœur les endroits où palpite la vie nocturne de la cité Ibiza, un circuit à la découverte de son street art promet de belles surprises. Les fresques parent les locaux de société et d’hôtels, les façades d’immeubles depuis 2011. C’est en effet cette année que l’art de rue voit le jour dans la ville d’Ibiza avec la naissance du Festival Ibiza Bloop, devenu un des événements les plus importants du genre dans le monde. Tous les ans, des artistes venus des quatre coins du globe réalisent de somptueuses peintures murales ou des sculptures dans les rues d’Ibiza tout en se conformant à une thématique précise. Pour l’édition 2019, les différentes réalisations portaient par exemple sur la Résilience. Des concerts et des cartographies vidéo sont également programmés pour l’occasion.

Naples se met aussi à l’heure de l’art urbain

L’art de rue plante ses racines sur les murs napolitains dans les années 1980 avec Ernest Pignon-Ernest. Cet artiste également précurseur du street art français embellit les murs de la vieille ville de tags, mais aussi de fresques réalisées grâce à des pochoirs et du collage. D’autres artistes contemporains recourent aussi à ces techniques pour réaliser certaines œuvres des quartiers espagnols. Beaucoup de ces toiles portent la signature de l’artiste Cyop & Kaf. L’art de rue napolitain se veut bien sûr expressif et met en lumière ce que l’on dit tout bas. C’est notamment le cas de la Madone au Pistolet, une fresque réalisée au pochoir représentant la Vierge Marie et un pistolet au-dessus de la tête, une référence peut-être à la Camorra. Naples promeut aussi l’art urbain avec la mise en place du Parc des Peintures Murales. Plusieurs artistes ont pris part à la réalisation de huit chefs-d’œuvre remarquables qui se veulent être des messages d’espoir dans un monde gangréné par l’illégalité et l’indifférence.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *