Pages Menu
Rss
Categories Menu

Publié par le 16 Août, 2019 dans Autentique Amérique centrale | 0 commentaire

Découvrir les villes coloniales lors d’un voyage sur mesure au Mexique

Découvrir les villes coloniales lors d’un voyage sur mesure au Mexique

Lorsqu’on pense au Mexique, on s’imagine souvent en premier lieu les plages paradisiaques, les sites archéologiques de renom comme Chichen Itza qui fait partie des 7 merveilles du monde, mais on pense un peu moins aux jolies villes coloniales que l’on peut découvrir. Facilement accessibles, les villes coloniales sont bien souvent de très bons endroits pour y séjourner quelques nuits et graviter autour d’elles pour y effectuer des visites de sites mayas ou de cenotes.

Au Mexique, il existe de nombreuses villes coloniales, au nord de Mexico nous pouvons entre autres mentionner les villes de Queretaro, San Miguel de Allende ou de Guanajuato. Dans la Péninsule du Yucatan on retrouvera Campeche, Izamal, ainsi que Valladolid et Merida dont vous trouverez quelques informations essentielles avant d’aller les découvrir.

 

Découvrir Valladolid dans le Yucatan :

Ville coloniale située dans l’Est du Yucatan, Valladolid est aussi la ville coloniale la plus visitée du Yucatan de part sa proximité avec la Riviera Maya et les grandes stations balnéaires de Cancun ou de Playa del Carmen. Les touristes affluent à Valladolid car la visite est souvent prévue le même jour que les excursions à Chichen Itza.

L’histoire de Valladolid est complexe, la ville a été construite par Francisco de Montejo en 1543, puis lors de la colonisation les Mayas ont été chassés de la ville et on du s’installer à l’extérieur de la ville qui est actuellement le quartier du Sisal. Lors de la guerre des Castes en 1847, les Mayas ont repris possession de la ville et ont massacrés tous les descendants des colons qui les avaient chassés à l’époque !

Si lors d’un circuit sur mesure au Mexique vous visitez Valladolid, voici les incontournables à voir :

  • La place principale : bordée par les bâtiments les plus importants de la ville et par la cathédrale de Valladolid, le cadre paisible invite beaucoup de habitants à s’y rendre en soirée pour flâner.
  • Le Monastère San Bernardino : Monastère franciscain construit lors de la colonisation il possède son propre cenote qui lui servait de puis à l’époque, se monastère avait pour objectif d’évangéliser les Mayas qui avaient été chassés de la ville.
  • La Cathédrale San Gervasio : elle a été construire lors de la création de la ville, mais en raison de l’histoire de Valladolid et de ses nombreuses révoltes entre colons et mayas, l’intérieur est assez pauvre en détail et la décoration est assez basique.
  • Le cenote Zaci : l’un des rares cenotes situés en plein centre-ville, mais ce n’est pas le plus beaux des cenotes que vous pourrez visiter.
  • Les cenotes de Dzitnup : X’keken et Samula, se sont 2 cenotes dits « fermés » en périphérie de Valladolid, plus jolis que le cenote Zaci, vous pourrez apprécierune bonne baignade rafraichissante après une visite de la ville ou après la visite de Chichen Itza. Se sont également des cenotes très photogéniques puisqu’ils laissent passer un rayon de soleil depuis la petite ouverture au sommet du cenote.
  • Rio Lagartos : il s’agit des plus grands marais salants du Mexique, vous y verrez également la plus grande colonie de flamands roses du Mexique, parfois des crocodiles, et surtout des grandes étendues de lacs roses qui en font la renommée de la réserve.
  • Chichen-Itza et Ek Balam : 2 sites archéologiques, le premier Chichen Itza est l’une des 7 merveilles du monde donc le site est inévitablement très fréquenté quelle que soit l’heure. Et Ek Balam, un peu plus hors des sentiers battus le site se vite rapidement mais offre la possibilité de monter sur la pyramide sur laquelle à mi-hauteur on peut apercevoir l’entrée d’une tombe d’un souverain du site.

 

Découvrir Merida dans le Yucatan :

Merida est la capitale du Yucatan et la plus grande ville de la péninsule du Yucatan en comptant toute son agglomération bien que son centre historique qui est le principale attrait touristique soit relativement petit.

Merida est très souvent surnommée la « ville blanche » et beaucoup de touristes pensent que cette appellation est due à la couleur des bâtiments ce qui est plutôt faux puisque les bâtiments coloniaux sont généralement très colorés. En réalité, tout comme à Valladolid, Merida a vécu l’expulsion des indiens à l’époque coloniale, le nom de « ville blanche » tient donc de la discrimination raciale lorsque les populations indigènes étaient expulsées de la ville.

Merida à connu son essor au 19ème siècle grâce à la culture du sisal dont on extrayait la fibre pour produire des cordes ou des tapis. C’est également grâce à cette activité que l’on peut découvrir beaucoup d’ancienne Haciendas dans la région de Merida.

Si lors de votre voyage sur mesure au Mexique vous prévoyez une halte de quelques jours à Merida, ne manquez pas de faire les différentes visites possibles aux abords de la ville coloniale.

Que faire à Merida et dans ses alentours :

  • Le Zocalo, centre historique de la ville : Vous pouvez commencer la Plaza de la Independencia, le soir vous aurez l’occasion d’y voir quelques démonstrations de danses folkloriques et des stands d’artisanat local. Vous y trouverez également quelques bars où très régulièrement des groupes viennent jouer en live de la musique.
  • La Cathédrale de Merida San Idelfonso: fondée en 1598 il s’agit d’une des cathédrale les plus ancienne de tout le continent Américain.
  • La Casa Montejo : maison des conquistadors espagnols
  • Le grand marché de Merida : idéal pour y flâner et s’imprégner d’une ambiance typique.
  • El Museo del Mundo Maya: au nord de la ville, vous pourrez découvrir les plus belles pièces liées à l’archéologie maya.
  • Visiter Uxmal : comptez environ 1h30 de route depuis Merida pour aller voir le site d’Uxmal, l’un des principaux sites du Yucatan mais bien moins fréquenté que les autres en raison de son éloignement géographique par rapport à la Rivera Maya, vous pourrez pendant une journée aller voir le site et coupler votre visite avec l’Hacienda Ochil et les cenotes de San Antonio de Mulix.
  • Celestun : réserve semblable à Rio Lagartos.
  • Les cenotes de Cuzama, avec la possibilité de se baigner dans 3 cenotes avec un transport assez atypique puisque vous serrez assis d’un petit chariot tiré par un cheval sur des rails qui servaient à l’époque au transport du sisal.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *