Pages Menu
Rss

Suivez-moi au coeur de mes voyages authentiques

Categories Menu

Publié par le 23 Jan, 2019 dans Authentique Maroc | 0 commentaire

Marrakech : Histoire et Monuments

Marrakech : Histoire et Monuments

Vous pensez passer un séjour à Marrakech et vous vous demandez ce qu’il y a à voir dans la ville ocre ? Ne pensez plus. Cet article vous donne une brève idée sur l’histoire de Marrakech, des monuments et sites touristiques que vous pourrez visiter lors de votre voyage. Visiter les monuments historiques en connaissant un peu de leur histoire donne à votre expérience de découverte une nouvelle dimension. Nous nous promènerons également dans les trois périodes historiques distinctes durant lesquels Marrakech a connu son apogée culturel, artistique et impérial.

Marrakech :

Marrakech n’était que des oasis abritant des nomades venant du désert et des voyageurs partout du pays. Ce n’est qu’au début du XI siècle que la ville obtiendra son profil de ville quand Abou Bekr descend au Haouz pour en faire une résidence. De là commence la conquête du Maroc par les Almoravides.

Les Almoravides : Origine et Monuments.

En retournant au Sahara, le chef Almoravide confit direction des territoires à Youssef Ben Tachefine. Ainsi, ce dernier décide de faire de Marrakech une capitale, c’est à ce moment où la « Rouge » devient une ville impériale.

Lors du règne des Almoravides, une révolution architecturale s’est lancée. Des constructions majestueuses ont remplacé les tentes sahariennes, les apparences d’une civilisation commencent à connaître le jour. Ali Ben Youssef réaménagera la ville après en creusant des puits avec un système souterrain les liants entre eux. Le développement continue sous le règne de la dynastie Almoravide au niveau architectural notamment, mais également au niveau intellectuel, culturel et artistique avec l’avènement des savants, des médecins, des philosophes et poètes.

Des édifices furent construits pour l’éducation et la quête du savoir, comme la mosquée d’Ali Ben Youssef et la Méderasa de Ben Youssef dont certains historiens attribut à la dynastie Mérinide.

La prise de l’ordre par les Almohades :

Le changement des régimes et la transmission du règne d’une dynastie à une autre n’était toujours pas si fluide que ça. Après des années de prospère, la ville ocre se voit prise par assaut de la main des almoravides par un certain Abd El Moumen. Ce dernier a voulu effacer les aspects de l’existence des almoravides en détruisant toutes leurs constructions, ainsi la dynastie des Almohades fut née. Les ruines des constructions Almoravides ont fait place aux immenses œuvres Almohades, dont certaines dominent encore le paysage historique de la ville.

La Koutoubia, avec son minaret de 77 mètres de hauteur et son style arabo-mauresque, est visible de tous les coins de Marrakech. La Kasba d’El Mansour fondée par Yaacoub El Mansour, munie d’un minaret d’une architecture très authentique. Elle est connue aussi sous le nom de « la mosquée aux pommes d’or ».

Citons également les fameux jardins de la ville, La Ménara. Aménagée par les Almohades avec un système hydraulique, irriguant les oliviers et les plantes de cet immense jardin par l’eau provenant des montagnes de l’Atlas. Actuellement, c’est un espace d’évasion pour les marrakchis et les touristes cherchant le calme. A noter que le pavillon au milieu du jardin de la Ménara a été construit par les Saadiens.

Les Almohades ne sont pas contentés de la construction des édifices à Marrakech ou au Maroc, mais ils ont également édifié quelques chefs-d’œuvre en dehors du pays, notamment en Espagne ou comme nommée à cette époque, l’Andalousie. Après leur conquête de la péninsule ibérique, les Almohades y ont laissé un héritage architectural témoignant jusqu’à ce jour de leur passage. La Giralda à Séville n’est autre que le petit jumeau de la Koutoubia de Marrakech. D’ailleurs c’est à l’image de cette dernière que la Giralda est construite.

La venue des Saadiens et la construction d’El Badiî :

Après le déclin de la dynastie Almohade et le déplacement de l’ordre à Fès par les Mérinides, les Saadiens, provenant du Souss, prennent le règne sur le Maroc et établissent leur capitale à Marrakech.

De nouveaux monuments sont construits par les Saadiens, notamment le palais El Badiî qui est fondé par le sultan Ahmed El Mansour Ed-Dahbi ou le « Doré » célébrant sa victoire de la célèbre guerre des « trois Rois ». De nos jours il n’en reste que les ruines, suite à sa destruction par les Alaouites sous l’ordre de Moulay Ismail. Ce n’est qu’à la fin du XVIII siècle que le palais fut restauré. Actuellement, il accueille chaque année de nombreuses festivités comme le Festival National des Arts Populaire.

Remarque :

Certains monuments et édifices mentionnés acquièrent un guide touristique pour y parvenir ou y accéder, certains d’autres sont accessible uniquement par les musulmans.

Plusieurs monuments et site historiques se trouvent en dehors de la ville ou sont très distant du centre-ville, si vous n’avez pas un moyen de transport, la location de voiture à Marrakech vous sera utile. Si vous êtes des amateurs de la marche, il est nécessaire de savoir que des monuments, comme la Koutoubia, se trouvent à 45 minutes à pied de la place Jemaa-El-Fna.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *