Pages Menu
Rss

Suivez-moi au coeur de mes voyages authentiques

Categories Menu

Publié par le 11 Juil, 2017 dans Authentique Voyager | 0 commentaire

Le jet lag, calvaire des globe-trotteurs

« Pour moi, le plaisir d’un voyage est d’aller, et non d’arriver », déclarait l’écrivain Théophile Gautier dans Voyage en Espagne. Et on ne peut qu’acquiescer. Car une fois descendus de l’avion – après un vol long courrier – on fait moins les fanfarons.
Pour essayer de souffrir le moins possible du décalage horaire, voici quelques petits trucs et astuces à emporter dans sa valise :

Si les touristes amateurs redoutent déjà le jet lag de leur prochaine escale, les plus chevronnés en matière de voyage préparent en amont leur rythme circadien au changement d’heure bien avant d’atterrir.
En effet, la veille du grand départ, il est recommandé de faire une sieste. Si vous n’y arrivez pas, pas de panique, l’important est de s’allonger et de se reposer, histoire d’emmagasiner suffisamment de force pour les prochaines heures à venir, quitte à faire une petite séance de sport avant votre petit somme. Et pour celles et ceux dont le métabolisme n’est pas vraiment habitué au changement, on évite de faire la bringue jusqu’au bout de la nuit avant de prendre l’avion. Alcool et caféine s’avèrent être les pires ennemis du jet lag. Préférez boire plus de deux litres d’eau pour ne pas vous déshydrater pendant le voyage. D’ailleurs, les plus aguerris auront planifié leur vol de nuit afin de rester éveillés la journée d’après.

Besoin de services complémentaires pour parfaire votre voyage? faites donc un tour dans la Boutique – services de beforgo.com

Une fois à bord, on peut se munir de boules Quies ou de masque de nuit pour se recréer une petite bulle parmi nos nombreux voisins de siège. Et surtout, on règle sa montre à l’heure de la destination choisie, de manière à s’habituer peu à peu au changement imminent. Côté pratique : inutile de se pimper dans une robe ultra moulante ou de mettre son nouveau jean serré pour voyager. Optez plutôt pour des vêtements amples et n’hésitez pas à vous lever régulièrement pour favoriser la circulation du sang, mise à mal durant les longs courriers pendant lesquels les passagers restent statiques de longues heures. Enfin, inutile de se goinfrer pour s’occuper ; la digestion ne sera que plus perturbée et manger léger évitera de s’endormir n’importe quand.

Vous voilà enfin arrivé !!! Passée l’excitation de la découverte des lieux, la fatigue se fait sentir et il est difficile de s’y retrouver côté timing. Zen, l’objectif étant avant toute chose de recaler son rythme biologique sur le nouveau fuseau horaires. (On notera que les voyages à l’Ouest dérèglent moins notre métabolisme que ceux à l’Est).

Vous aussi vous voulez partir en voyage ? Alors cliquez icipour recevoir des propositions et prix des agences expertes partenaires de beforgo.com

Pour ce faire, adaptez le plus possible vos repas aux heures locales, et limitez les menus trop riches les premiers jours. Dépensez-vous le plus possible afin de réhabituer votre organisme à l’effort et à l’exercice quotidien, et n’oubliez pas de vous exposer (sans en abuser) au soleil. En effet, la lumière naturelle stimule la sécrétion de mélatonine et favorise l’endormissement.
Vous voilà paré pour voyager ? Trois, deux, un…partez !

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *